Le Tourisme, une nouvelle compétence intercommunale

Suite au vote de la Loi NOTRe, la compétence Tourisme est devenue intercommunale à partir du 1er janvier 2017.

L’histoire d’un office

L’office de tourisme a vu le jour au début du XXe siècle. C’est À partir du 9 juin 1959, qu’il devient autonome et fonctionne avec un statut associatif régi par la loi de 1901 sous le nom de « Syndicat d’initiative ». Pendant cinquante années de fonctionnement avec des bénévoles,  l’office de tourisme tiendra une bonne place parmi les onze structures touristiques du département.


Cependant en 2008, une grande interrogation met en péril l’avenir du syndicat d’initiative. En effet suite aux élections municipales, les membres du bureau de l’association ayant des responsabilités politiques ne pouvaient plus rester au sein de cette structure. La dissolution de l’association est donc prononcée le 21 janvier 2009.


Par la suite, la création d’un office de tourisme à caractère municipal a été actée par la municipalité dans le courant de l’année 2009. Il est devenu en 2011 une direction à part entière au sein de la commune, composée d’une directrice et de deux conseillères en tourisme. Dans un premier temps les missions ont été de restructurer et de dynamiser l’office de tourisme afin de le préparer aux enjeux touristiques locaux en l’impliquant dans une dominante économique.


Depuis, l’office a eu un véritable rôle d’accueil et de renseignement auprès de la clientèle locale et étrangère. Faire découvrir son patrimoine, à pied, à vélo, en voiture, travailler en partenariat avec les restaurateurs, aider à l'ouverture de chambres d'hôtes et à l'installation d'hébergement, s'intégrer dans le développement économique, sont les missions que l'office de tourisme s’est fixé.

Qui dit tourisme, dit développement économique

« C'est ce regard que nous portons sur le transfert de la compétence Tourisme à la Communauté de communes. Et le challenge est de taille. Même si des actions ont été menées au niveau communal, beaucoup reste à développer.

En nous appuyant sur les richesses de nos 17 communes, liées à l'architecture, l'histoire, l'environnement ou la culture, nous élaborerons un projet ambitieux en y associant de nombreux partenaires, producteurs locaux, artisans, associations, responsables d'hébergement...


Grâce à ce maillage touristique, nous développerons l'emploi, la notoriété de notre territoire et la visibilité de nos partenaires. Voilà la feuille de route que j'ai donnée aux équipes de la CCPOH et à leur directeur.


Nous sommes conscients qu'avant de récolter, il nous faudra semer. Ce sera un travail de longue haleine, mais le challenge est beau, car il valorisera notre territoire dans la diversité de ses atouts. Le tourisme sera pour nous synonyme de lien entre les hommes, de lien entre les communes pour que chacun puisse récolter les fruits de son développement. » nous confie Christian Massaux, le Président de la CCPOH.